Souvenirs d'un Montagnard

Publié le par HRP

"J'ai l'âme sauvage, et ce que j'ai le plus aimé dans la nature, c'est le désert. J'en ai toujours eu soif : je l'ai cherché partout. Dans les montagnes, il m'a toujours tardé de sortir des vallées habitées, des prés fleuris, et même des forêts vierges, pour arriver au pays blanc, stérile et solitaire de la neige, et du soleil et du vent. Ce n'est qu'à 2.000 mètres que commence mon bonheur : il augmente à mesure que je m'approche de la neige, et il atteint son apogée quand je ne vois plus qu'elle, et les pyramides noires et décharnées autour desquelles le beau soleil des Pyrénées allume des étincelles et des éclairs sur la mer agitée des glaciers. Voilà comment je comprends le bonheur."

Le Comte Henry Russell est unaniment reconnu comme un acteur majeur du Pyrénéisme du XIXe siècle. À la lecture des "Souvenirs d'un Montagnard", dont nous vous livrons un bref extrait ci-dessus, Henry Russell nous parle avec amour de ces montagnes qu'il a maintes fois parcourues.

Assemblage de descriptions méticuleuses de ses ascensions, de réflexions philosophiques sur l'homme, de longues envolées poétiques, de descriptions troublantes de vérité des paysages pyrénéens, les "Souvenirs d'un Montagnard" sont une oeuvre majeure permettant de découvrir à distance les Pyrénées et de s'évader sur leurs pentes enneigées.

Ce magnifique ouvrage n'a pas été réédité récemment, et reste difficile à trouver. Des opportunités se présentent toutefois régulièrement sur internet. Bonne chance dans votre pêche si vous ne le possédez pas déjà, et bonne (re)lecture dans l'autre cas.

Publié dans Supports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article